Notre delegation

dsc_6623Voici Ayoub Boughrada un étudiant de 20 ans en première année en ingénieur de gestion à l’ULB. Son rêve est de devenir un analyste d’affaires de par son très grand intérêt dans le domaine.

Ayoub a déjà pas moins de 4 ans d’expérience avec les MUN de part son école secondaire. « C’est devenu un vrai hobby pour moi, voilà pourquoi la MCU est la parfaite opportunité pour moi de continuer cette activité qui me tient à cœur pendant mes années d’étude ».

Né au Maroc où il a vécu la plupart de son enfance, il a ensuite déménagé aux Pays-Bas pour le travail de son père.

Avoir vécu dans deux pays différents a permis à Ayoub d’être un personne plus ouverte d’esprit et à s’intéresser énormément à d’autres cultures, d’autres façons de penser et de vivre.  Ajouter la Belgique à cette liste n’a fait qu’accroitre son expérience multiculturelle.

Ayoub parle couramment le français, l’arabe, l’anglais, le néerlandais et l’espagnol mais il compte encore en apprendre d’autres à l’avenir.

Fun Fact : « J’adore les Ramen Noodles. Je pourrais survire toute une année en ne mangeant que des pâtes instantannées. Bon pour la santé ou pas, les pâtes sont ma vie. J’ai dis pâtes tellement de fois, et ceci montre à quel point j’aime ça ! »

 

dsc_6609Voici Zoé Depasse, étudiante en droit à l’ULB. Zoé a découvert son intérêt pour les relations internationales alors qu’elle était en Angleterre dans le cadre d’une Foundation Year à la Oxford Brooks University.

Très motivée, toujours prête à se dépasser et à sortir de sa zone de confort, elle adore faire de nouvelles rencontres et voyager.

La MCU est l’exemple type de projets auxquels elle aime participer : travail d’équipe, découverte d’une nouvelle ville et d’une nouvelle culture ainsi que la rencontre d’autres étudiants partageant le même intérêt pour les relations internationales.

Très enthousiaste à l’idée de faire partie de cette expérience, Zoé a hâte d’en apprendre plus sur le fonctionnement des Nations Unies !

 

dsc_6630

Voici Fidéline Dupont, actuellement en troisième année de bachelier en science politique à l’ULB. « La complexité et la subtilité des relations internationales éveillent en moi beaucoup d’intérêt, au même titre que la politique ». Les sujets tels que la liberté de presse et la condition de la femme la passionnent tout particulièrement.

Fidéline a eu à plusieurs reprises l’occasion de travailler en entreprise où le travail d’équipe était essentiel. Elle a pu y développer son sens de l’écoute et cela lui a permis de réaliser à quel point le travail d’équipe peut permettre d’aboutir à des projets et idées formidables.

Elle est persuadée que c’est ensemble et par des discussions que peuvent aboutir les meilleures solutions.

Ancienne compétitrice sportive, les challenges lui sont familier. « L’esprit de compétition sportive renforce la détermination, j’appréhende ainsi la MCU comme un challenge à accomplir ensemble, et qui ne peut être qu’un défi positif pour tous ! ».

 

dsc_6616

 

Voici Anissa El Hamdi, 23 ans et étudiante en sciences politiques à l’ULB. Passionnée par les relations internationales et les sciences politiques, Anissa a rejoins la MCU en vue de s’enrichir personnellement à travers cette belle expérience mais aussi afin de développer son sens de la diplomatie.

 

 

 

dsc_6649

Voici Kevin Lopes, étudiant de 21 ans qui étudie la science politique à l’ULB avec un regard spécifique sur la politique américaine. Le fait de parler couramment cinq langues (Français, Anglais, Allemand, Luxembourgeois et Portugais) ne le retient pas de faire face à de nouveaux défis. En 2013 par exemple, il reçoit le premier prix pour sa dissertation portant sur ‘The future relationship between the United States of America and Europe’ organisée par la Clark University (Massachusetts, USA). La même année, l’ambassadeur français Guy Yelda lui remet le premier prix dans le cadre du « Salon Études et Carrières Benelux ».

Outre son grand engagement au sein de la Conférence Nationale des Élèves du Luxembourg (2010-2014), une des organisations dont il a été élu président, il milite aussi dans des organisations plus “caritatives”. Son engagement bénévole auprès des associations promouvant le don d’organes lui tient particulièrement à cœur. En effet, il défend l’idée selon laquelle, toute personne peut contribuer à l’amélioration du bien-être d’autrui – et ce, même après la mort! Intéressé par la diplomatie et par le domaine de politique internationale en général, il exerce aussi des activités de pilote privé d’avion.

 

dsc_6657

Voici Rinor Sojeva, 21 ans, étudiant en deuxième année de Bachelier en science politique. Rinor a eu la chance d’avoir divers jobs étudiant ces dernières années aussi bien en entreprise que dans le secteur de la vente, secteur dans lequel il travaille toujours actuellement.

Mais il est aussi le trésorier de la Vlera, l’organisation des jeunes étudiants albanais en Belgique, et a la chance d’avoir joué au football à un assez bon niveau.

Tout ces éléments on fait de lui une personne qui aime les challenges collectifs.

C’est précisément le fait que la MUN soit un challenge collectif, avec un intérêt à la politique international, qui l’a convaincu de déposer sa candidature pour pouvoir rejoindre cette délégation.

 

dsc_6637

Voici Lucie Wagner, une étudiante de 23 ans en master avancé en analyse interdisciplinaire de l’intégration européenne. Après avoir obtenu son bachelier en science politique à L’université de Saint-Louis ainsi que son master à L’ULB, rejoindre la MCU lui paraissait comme une évidence.

Eternelle optimiste, elle a la conviction que chacun d’entre nous a la capacité d’améliorer le monde dans lequel nous vivons et que l’égalité des chances, surtout en matière d’éducation, est une nécessité.

Après ses études, Lucie aimerait rejoindre une ONG en droit humanitaire spécialisée en intervention humanitaire en temps de guerre.

Fun Fact : Lucie sait dessiner des cœurs dans des cappuccinos et elle est une fan inconditionnelle de Gilmore Girls (ne jugez pas s’il vous plaît !).

 

dsc_6660

Voici Sarah Wissing, 20 ans, étudiante en droit à l’ULB. Parlant couramment 4 langues et d’origine culturelle mixte, son intérêt pour les politiques et les relations internationales lui sont venues dès un très jeune âge.

Constamment à la recherche de nouveaux challenges et de nouvelles aventures, Sarah n’arrive pas à rester en place (parfois trop littéralement) et cherche constamment à se dépasser et à découvrir de nouvelles choses.

A travers de nombreux voyages ainsi que son investissement dans un grand nombre de groupes et de projets internationaux, elle a très vite pris l’habitude de s’adapter à un environnement complètement nouveau et adore ça!

Les langues, leur subtilité ainsi que leur originalité, la passionnent ce qui est plutôt heureux vu son choix d’étude et tous les superbes nouveaux mots très impressionnants qu’elle a la chance d’apprendre. Sarah a aussi décidé de se torturer un peu cette année en commençant à apprendre sa 5ème langue qui n’est nulle autre que … le mandarin.

Fun Fact: Sarah a l’art de danser comme en poulet qui a trop mangé de jalapenos ! Quelque chose que tout le monde se doit de voir un jour dans sa vie.

 

dsc_6644Voici Kelly Vossen , fraichement diplômée d’un baccalauréat en science politique à l’Université de Saint-Louis, elle entamme à présent un master en communication politique à l’ULB.

Suite à une expérience Erasmus et à sa participation prépondérante dans une association étudiante « Students for Europe », elle souhaite désormais en apprendre encore d’avantage, cette fois à l’échelle mondiale.

En l’expérience du GIMUN, elle perçoit une façon de se mettre à l’écoute des communautés mondiales et diversifiées afin d’améliorer le bien-être sociétal global.